Du stress au bien-être avec la réflexologie

Du stress au bien-être

Dans ce nouvel article, je propose un défi aux enfants et aux adultes. Celui de modifier sa boussole intérieure, en allant du stress au bien-être, notamment avec la réflexologie ! Etes-vous prêts pour changer de cap ?

Comment définir le stress ?

Le STRESS ou je dirais … « Sois Toi-même, Ressens ton Esprit, et Suis tes 5 Sens »

Constat

En 2017, d’après l’Observatoire du Stress de la Fondation Ramsay Générale de Santé, plus de 89% des Français sont touchés par le stress. Et la courbe ne cesse d’augmenter. Quant au stress, il se manifeste dès que notre corps se sent agressé par une situation difficile à gérer, qu’elle soit interne ou externe.

Avant d’aller plus loin … (cliquez ici)

Je vous invite à vous poser quelques minutes pour analyser votre ressenti corporel, psychique et émotionnel. Globalement, que ressentez-vous après avoir lu ces premières lignes ?

D’une façon générale, avez-vous ressenti une agitation intérieure ?

Par exemple votre cœur qui s’emballe, des tensions nerveuses ou musculaires qui se déclarent, vos mains ou vos jambes qui tremblent. Cela peut aussi être une crispation qui se manifeste au niveau de votre ventre ou une émotion qui peut vous oppresser. Au même titre que cela peut vous rappeler un événement vécu dans votre vie personnelle ou professionnelle … Ou rien de tout cela ?

Prise de conscience

Quoiqu’il en soit, soyez rassurés car aucune réponse n’est bonne ou erronée. En réalité, il semble primordial d’être juste à l’écoute de vos ressentis, dans l’instant présent et en toute bienveillance.

Dans le cadre de cette première idée, je voulais vous inviter à prendre conscience de ce qu’une simple lecture peut vous faire ressentir intérieurement et surtout individuellement. En effet, chaque personne perçoit les stimulations externes de façon personnelle et donc subjective. De ce fait, je vous laisse donc imaginer la perception de chacun par rapport à ses propres stimulations internes …

Connaître votre stress pour le transformer en bien-être.
Du stress au bien-être

Stress positif

A l’heure actuelle, trouvez-vous que votre stress est désagréable ? De telle sorte qu’il vous malmène occasionnellement ou régulièrement ? C’est possible mais c’est surtout un signal positif et une aide précieuse.

Oui, j’ai bien dis POSITIF !

A juste titre, le stress vous permet automatiquement (c’est-à-dire sans réfléchir) d’analyser, de réagir et d’installer des mécanismes de défenses, de façon à garder un équilibre corporel, psychique et émotionnel.

Le stress est comme une boussole intérieure vous permettant de choisir une direction plutôt qu’une autre. A ce propos, l’équilibre d’une personne n’est pas l’équilibre d’une autre personne. Autrement dit, il y a autant de versions de stress et d’adaptation à celui-ci, qu’il y a d’êtres humains sur la planète.

Désormais, que diriez-vous d’explorer le stress globalement ?


Comment fonctionne le stress ?

En supposant que tous les êtres humains sachent que l’organisme s’auto-régule naturellement. Selon vous, que se passerait-il ?

De toute évidence, il peut aussi y avoir autant de réponses que d’êtres humains. A ce sujet, je vous partagerais un peu plus loin ma vision.

Le stress dans le corps

Entre-temps, je vous propose d’observer l’action du stress dans vos cellules et votre corps, selon la phase. Effectivement, il y a plusieurs stades évolutifs du stress. C’est de cette façon que votre corps vous donne des signaux, comme un ami précieux qu’il est essentiel d’écouter.

Connaître le stress dans le corps, pour mieux le transformer en bien-être.
Du stress au bien-être dans le corps

Un circuit électro-chimique

Par conséquent, vous avez compris que le stress naît d’une rencontre entre un stimulus (interne ou externe) et vous. Si bien qu’une réaction neuro-hormonale va s’animer, en partant de l’hypothalamus. Il s’agit d’une glande essentielle pour l’équilibre des systèmes nerveux et endocrinien (hormonal).

Saviez-vous qu’ils sont en réalité les deux chefs d’orchestre de l’organisme ? (cliquez ici)

Comme l’illustre l’image ci-dessus, ces deux systèmes régulateurs sont à l’origine d’une réaction en chaîne du stress en activant le transport des hormones dans le sang.

Mais pas seulement !

En effet, l’axe H.H.S. (hypothalamo-hypophyso-surrénalien) est un trio dynamique qui va stimuler le système nerveux sympathique* et sécréter les hormones nécessaires à l’adaptation du stress ressenti.

* A savoir que le système nerveux sympathique et orthosympathique sont les deux composantes du système neuro-végétatif, c’est-à-dire du système nerveux autonome. Et ce système nerveux autonome régule notamment des fonctions dites autonomes du corps, comme par exemple le rythme cardiaque, la respiration, la digestion, la température corporelle, etc.

Descente et remontée

D’une façon générale, c’est un toboggan hormonal qui se met en place pour parcourir tout notre organisme. Ainsi, le départ a lieu dans le cerveau et l’arrivée se fait dans les glandes surrénales, avec la production de cortisol. Cette hormone va ensuite relancer l’information du stress à deux zones du cerveau, comme une balle rebondissante.

D’une part, vers le cortex cérébral pour qu’il réagisse au stress d’une façon adaptée (immobilisation, fuite, attaque, etc.). D’autre part, vers l’hippocampe (ce n’est pas l’animal) qui favorise l’apaisement et le retour au calme.

Dans l’hypothèse où le stress deviendrait trop important ou s’il devenait chronique (présent sur le long terme), l’hippocampe serait saturé de cortisol, comme inondé d’informations. Dans ces conditions, il ne pourrait plus exercer correctement ses fonctions de régulation.

Après tout, là est toute la différence entre le bon et le mauvais stress !

Réduisez vos émissions de pensées à effet de stress !
Du stress au bien-être

Bon stress VS mauvais stress

Effectivement, celui que l’on qualifie de bon est un soutien durant une courte durée. Il suffit de prendre pour exemple une préparation à un examen scolaire, un entretien professionnel ou une compétition sportive. Globalement, il s’agit d’un événement avec une date limite. C’est la raison pour laquelle le corps humain se met en condition pour tenir cet objectif.

A l’opposé, le « mauvais stress » épuise toutes les réserves d’énergie du corps jusqu’à ce qu’il perturbe la régulation de votre boussole autonome. Si bien que votre boussole s’affole en permanence, ne retrouvant plus son cap.

Une fois de plus, arrêtez-vous un instant … (cliquez ici)

Au fond, demandez-vous si pour toutes les fonctions autonomes de votre corps (respiration, digestion, etc.), vous avez besoin de réfléchir avant leur mise en action.

Aviez-vous conscience des ressources que votre corps offre quotidiennement ?

Gardez essentiellement à l’esprit qu’être conscient de vos ressentis corporels, psychiques et émotionnels aide à garder l’équilibre et le cap.

Le stress psychique et émotionnel

Équilibre adaptatif

A vrai dire, pour pouvoir garder l’homéostasie (l’équilibre) face à un stress, le corps n’agit pas seul. Il a effectivement besoin de ses deux amis fidèles : le mental et l’émotion. Tous les trois forment ainsi une unité indissociable.

Plus précisément, savez-vous … ? (cliquez ici)

… que nos pensées et nos émotions influent grandement sur nos sensations physiques ? Et à l’inverse, que les ressentis corporels ont des effets sur nos pensées et nos émotions ?

Absolument ! L’interaction qui existe entre corps, psyché et émotions est bien réelle.

En principe, il arrive de réagir parfois consciemment et parfois inconsciemment. Ces processus sont animés grâce aux mécanismes intégrés et mis en mouvement par les émotions tumultueuses. Comme s’il était alors impossible de les contrôler. Dans ce cas, il est essentiel de prendre le recul nécessaire pour discerner la réalité. Cependant, nos émotions peuvent nous maintenir dans un cercle vicieux, tel un poisson qui tournerait en rond dans son bocal.

Quelle douce métaphore pour vous amener vers la mémoire émotionnelle du corps, qui n’est autre qu’un mécanisme d’adaptation et de survie actionné en cas de stress. En conséquence, votre propre mémoire émotionnelle peut vous faire réagir au stress de façon totalement différente selon le stress vécu et le moment.

Entraînement cognitif

Et si votre cerveau cognitif était l’un des piliers fondamentaux pour sortir de votre bocal ?

En effet, cette partie cognitive du cerveau donne la capacité d’agir, de changer ses comportements, ses attitudes et ses émotions provenant des … cerveaux reptilien et limbique !

De ce fait, le cerveau cognitif fait appel à notre boussole intérieure positive : intelligence, équilibre, justesse, clairvoyance, bienveillance, etc.

Chaque personne peut donc à tout moment changer de direction avec la volonté et l’entraînement, afin de mener à bien sa détoxination des mauvaises habitudes d’actions et de pensées.

D’ailleurs … (cliquez ici)

A quoi cela vous fait-il penser en cet instant ? Quelle action en particulier pourriez-vous mettre en place maintenant pour modifier l’une de vos habitudes ? Et de façon durable ?

Les solutions sont certainement illimitées. Trouvez juste celle(s) qu’il vous faut, individuellement !

Réduire son stress avec la réflexologie

Et si la piste de la réflexologie pouvait vous apporter un certain équilibre ?

Depuis des millénaires que la réflexologie existe, elle est l’une des techniques soutenant l’homéostasie (l’équilibre). De récentes études cliniques et scientifiques mettent en avant l’efficacité de la réflexologie pour réduire le stress quotidien.

Il s’agit également d’une aide précieuse pour apaiser son mental, ses émotions et prendre conscience. Le saviez-vous ? Non ?

Soutien global

Par conséquent, vous aurez certainement compris que cette technique de régulation fonctionne grâce au système nerveux autonome (système neuro-végétatif), cité ci-avant.

En effet (cliquez ici)

la réflexologie est une technique manuelle utilisée en soin de support, de façon complémentaire. Celle-ci permet donc d’agir principalement pour une régulation des fonctions autonomes du corps, mais également d’interagir avec vos pensées, vos émotions et votre conscience.

Partant de ce principe, la réflexologie permet notamment de réduire le stress et les conséquences liées à celui-ci (troubles digestifs, troubles du sommeil, anxiété, irritabilité, douleurs, etc.), de retrouver un équilibre émotionnel, de relancer les circulations (sang, lymphes, liquides interstitiels), de soutenir l’immunité, etc.

Alors pour celles et ceux qui souhaiteraient approfondir la réflexologie, je vous laisse la découvrir d’abord avec vos yeux et ensuite avec vos mains.

Ce que peut vous apporter la réflexologie pour réduire votre stress et retrouver votre bien-être.
Du stress en bien-être avec la réflexologie

Mouvement vital

Quoiqu’il en soit, pour pouvoir atteindre votre équilibre, il est nécessaire de vous mettre en mouvement pas à pas. Cette marche peut vous déstabiliser légèrement mais elle sera bénéfique pour vous mener à un équilibre harmonieux.

Prenons d’ailleurs l’exemple … (cliquez ici)

… de la réaction du corps lors d’une séance de réflexologie.

L’information transmise au système nerveux autonome via l’action de la réflexologie, est ensuite diffusée au système hormonal. Ensemble, ils vont informer les autres systèmes de ce message, afin qu’ils puissent retrouver l’homéostasie.

Cela signifie donc que pour retrouver un équilibre vital, le corps a besoin d’une période d’adaptation durant laquelle il se met en mouvement. C’est ce que l’on appelle le système d’auto-régulation.

Après cela, croyez-vous que la réflexologie puisse vous aider ? Pour le savoir, essayez par vous-même l’auto-stimulation et les autres outils de la boîte à idées que je vous propose.

Etes-vous prêts à passer à l'action ? Quelles sont vos motivation pour retrouver votre bien-être ?
Du stress en bien-être

Comment passer du stress au bien-être ?

Vous êtes la seule personne à être consciente de ce qu’il se passe réellement en vous. Au bout de l’enquête se trouve la voie de la sérénité. La vôtre bien-sûr ! Je vous propose donc d’enquêter sur votre boussole intérieure pour adapter la direction la plus paisible pour vous-même.

Pour commencer, voici quelques pistes d’aiguillages de la boîte à idées que je vous propose :

Introspection

Pour cela, vous aurez besoin d’un stylo, d’une feuille ou d’un carnet. Ajoutez-y un peu de votre temps, c’est pour la bonne cause !

Débutez votre enquête par une introspection, en répondant à la question suivante : Qu’est-ce qui me stresse ?

Autrement dit … (cliquez ici)

… est-ce une situation particulière qui vous stress généralement ? Un moment de la journée ou de la nuit ? Dans quel(s) lieu(x) pouvez-vous ressentir un stress ? Est-ce en présence de quelqu’un ou de plusieurs personnes ? Etc.

Action

Je vous propose ensuite de fabriquer votre propre tableau ou mindmap de vos sources de stress. Et ceci en quelques minutes !

Le principe … (cliquez ici)

… est de les énumérer les unes en dessous des autres. Identifiez ensuite une action ressource que vous pourriez mettre en place rapidement.

Ainsi, notez simplement une action ressource en face de chacune de vos sources de stress (si vous en avez plusieurs).

Le but est de vous créer des actions ressources en respectant votre rythme, alors soyez bienveillants envers vous-mêmes.

Auto-stimulation

Avant toute chose, l’auto-stimulation ne remplace pas une séance réalisée par un réflexologue certifié, mais cela peut vous apporter des outils de bien-être au quotidien.

Ils sont à utiliser en cas de besoin et je dirais même en prévention. Le but serait donc de pratiquer l’auto-stimulation avant d’en ressentir le besoin.

Etes-vous prêts ? A vos mains !

Créer un rituel du soir avec la réflexologie en auto-stimulation.
Du stress en bien-être avec la réflexologie

En prévention le soir ou en présence d’un stress, l’auto-stimulation de ces zones réflexes permettent de ressentir un apaisement nerveux et émotionnel. Je vous propose donc de les utiliser durant plusieurs jours et n’hésitez pas à écrire vos ressentis.

Plus précisément … (cliquez ici)
  • La zone réflexe correspondant au SYSTÈME NERVEUX permet d’apaiser les tensions nerveuses accumulées (conscientes et inconscientes). Elle se situe sur la pulpe des pouces. Vous pouvez également relaxer la totalité de vos pouces ainsi que les autres doigts.
  • La zone réflexe correspondant au PLEXUS SOLAIRE permet de calmer les émotions, souvent inconscientes. Elle se situe au milieu de la ligne de pliure des mains (sous les os). Cette zone est une amie précieuse même durant la journée (éviter de trop la stimuler avant une réunion ou avant de conduire).

Ces mouvements peuvent ainsi être réalisés en auto-stimulation ou en famille. Il s’agit d’un rituel bien-être et d’un nouveau moment de partage, souvent apprécié des enfants ! N’hésitez pas à imprimer l’affiche de rituel et le poser sur votre chevet pour mieux pratiquer.

Prévention

Finalement … (cliquez ici)

… je vais vous soumettre ma vision à la question de départ :  » En supposant que tous les êtres humains sachent que l’organisme s’auto-régule naturellement. Selon vous, que se passerait-il ? « 

Il me semble évident qu’écouter sa boussole intérieure (corporelle, psychique et émotionnelle) plus régulièrement serait un atout pour garder le cap de l’équilibre.

En effet, les expériences professionnelles que j’ai acquise jusqu’à présent en réflexologie et posturologie m’ont amené à accompagner des enfants et adultes. Ces accompagnements individuels réunissent plusieurs thématiques dominantes : le stress (perturbations émotionnelles, déséquilibres hormonaux tels que les troubles du sommeil et l’irritabilité) et les douleurs (passagères, aiguës ou chroniques).

Partant de ce constat, il me paraît essentiel de continuer à transmettre au plus grand nombre (qui le souhaitent), afin que chacun puisse garder ou retrouver son propre équilibre. Cela peut se faire par l’autonomie et/ou par l’accompagnement. Et surtout dès le plus jeune âge.

Et je n’ai qu’un mot : prévention !

Positivons !

Ce fut un bonheur de vous avoir préparé cet article !

Je souhaite qu’il vous serve à instaurer du bien-être dans votre quotidien et celui de votre entourage. Qu’il vous guide vers l’équilibre de votre boussole intérieure.

Restez informés de la parution de mes prochains articles en avant première en vous abonnant à « MÉMO RÉFLEXO » en bas de page !

Et je finirais pas vous dire que le meilleur moyen de connaître les effets de la réflexologie, c’est de pratiquer l’auto-stimulation et d’essayer une séance complète réalisée par un réflexologue !


<strong>Elodie Rousselle</strong>
Elodie Rousselle

Réflexologue certifiée RNCP – Spécialisée en Prévention et Gestion du Stress depuis 2016
Réflexologie plantaire, palmaire, & crânio-facial
Particuliers & Entreprises

06.47.61.54.00
www.rousselle-reflexologie.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *